Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 15:21

http://2.bp.blogspot.com/_Dqdd4pbMlpE/TI56g5p66KI/AAAAAAAACMo/i-rDgt2nB3M/s400/Melodimen+Melodifestivalen+2010+logo.jpg

 

Hier, nous étions en 1975, et aujourd’hui, nous allons nous intéresser au Melodifestivalen 1976, jusqu’en 1981.

Mais que suis-je bête, la Suède ne participa pas à l’Eurovision de la Chanson 1976, qui, avait lieu à La Haye, aux Pays-Bas, pour des raisons linguistiques, les pros-langue anglaise refusa que la chanson de la Suède soit en Suédois, et les pros-langue Suédoise refusa que la chanson, soit en Anglais. Au final, aucun consensus trouvé, donc, la Suède, se retire dans la compétition.

Donc, revenons à nos moutons, et plus précisément à notre Melodifestivalen 1977, qui, avait lieu, au Cirkus de Stockholm, un 26 février.
10 chansons se succèdent, sur la scène, et c’est une écrasante victoire, pour le groupe Forbes, puisque leur chanson « Beatles » a eu le soutien massif du jury, chargé de voter. La chanson obtient 117 points, tandis que Svante Thuresson se retrouve second, avec 75 points.
Le groupe s’envole, donc, pour Wembley, lieu du 22ème Concours de l’Eurovision.
Mais, le groupe, se retrouve bien loin du Top, puisqu’il termine, bon dernier avec 2 petits points, bien loin devant Marie Myriam, qui, elle, remporte le Concours, avec « L’oiseau et l’enfant », pour la France. COCORICO

 

 

 

C’est le 11 Février, que se déroule, toujours au Cirkus de la belle capitale Suédoise, le Melodifestivalen 1978, dix-septième de ce nom.
C’est à nouveau, Ulf Elfving, qui est chargé d’animer la soirée.
Le jury, composé des simples citoyens, écoute, attentivement les 10 artistes participants, et leurs 10 titres.
A la fin de l’annonce des résultats, deux chansons se retrouvent, ex-æquo, il s’agit de «  Miss Decibel », dont les artistes sont Lasse Holm, Kikki Danielsson & Wizex,(pour ceux qui sont fans inconditionnels de L’Eurovision, ces noms ne vous sont pas inconnus) et Björn Skifs, qui chantait « Det blir alltid värre framåt natten ». Les deux chansons sont, donc, départagées pour un nouveau tour de vote. Et au final, c’est la chanson de Björn Skifs qui gagne. Il terminera, 14ème du Concours Eurovision de la Chanson 1978, au Palais des Congrès de Paris.

 

 

 

Melodifestivalen 1979, même rengaine, on y retrouve Ulf Elving, à la présentation, le Cirkus pour réaliser l’émission, et le jury régionaux pour décider du gagnant, parmi les 10 artistes qui se présentent. Cette fois là, pas d’ex-æquo, les deux premières chansons se trouvent à 11 points de différence, dans le classement final.

C’est le titre, « Satellit » de Ted Gärdestad, avec 105 points, qui, part,  à l’assaut, pour, finir, à la 17ème place de l’Eurovison 1979, de Jérusalem, ville qui  portera chance à la Suède, un peu plus tard.


 
Pour la 1ère fois de son histoire, le Melodifestivalen a lieu en Mars, un 8, pour être précis. Et plus de Cirkus, et plus de Ulf.
Bengt Bedrup, présente, chacun leur tour, les 10 artistes, prétendants au titre de vainqueur de ce Melodifestivalen, et c’est dans un studio de télévision que les chanteurs chantent, et que le présentateur présente. Mais vous savais quoi ? C’est dans ce même studio que sont annoncés les votes, c’est fou ça.
C’est un jury régionaux, là encore, qui doit, choisir la chanson qui s’envolera, à La Haye, encore une fois.
Quel artiste aura la chance de côtoyer le Papa Pingouin, venu de sa banquise Luxembourgeoise ?
Il s’agit de Tomas Ledin qui est « Just nu »……Non, je rigole, « Just nu », c’est le titre de la chanson qui signifie « Juste maintenant », et qui, finira 10ème du Concours de l’Eurovision, juste derrière le Papa Pingouin, qui, lui, n’est pas nu, mais à poil…Oui, j’ai de l’humour aujourd’hui…

 

1981, ne marque pas que la victoire de Tonton François à la Présidence Française, mais aussi, un changement de processus pour le Melodifestivalen. De 10 chansons, on passe à 5 chansons, et des studios de télévision, on revient au Cirkus de Stockholm. Janne Carlsson, est responsable de l’animation et les jurés régionaux, sont, responsables du titre qui gagnera cette nouvel édition.

Janne Lucas, Anders Glenmark, Kicki Moberg (oui, bon, en Suède, c’est un prénom courant…), Björn Skifs et Sweets 'n' Chips, chantent, à tour de rôle leurs chansons.
Les scores sont serrés, 3 chansons se détachent du lot.
Il s’agit de « Fångad i en dröm », de « God Morgon », et «Rocky mountain », dont la chanson, est en Suédois.
Au final, avec 59 points attribués à la chanson de Björn Skifs, c’est « Fångad i en dröm », qui, part, loin, loin, sous la pluie de Dublin, pour se prendre 50 points, et une 10ème place, pas très folichonne, comme dirait le Mr Météo d’Europe 1.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 16:50

http://4.bp.blogspot.com/_y8A2GESHN3A/Siw-CYpc36I/AAAAAAAAAEE/SCNEH1zxx2g/S271/sin_ano_26082008_050042_Melodifestivalen+%282%29.jpg

 

3ème partie de notre dossier, consacré à 52ème anniversaire du Melodifestivalen, évènement musicale en Suède.

 

Nous ne sommes arrêtés au Melodfiestivalen 1969.

 

Suite à la victoire de 4 pays, en 1969, l’organisme de télévision Suédoise refuse de participer au Concours de l’Eurovision 1970, et demande un changement de règlement, concernant les classements ex-æquo, ce nouveau point de règlement demandé par la Suède, leur rendra bien des services…Mais en attendant,  nous prenons rendez-vous le 23 janvier 1971, pour la 1ère demi-finale du Melodifestivalen, et la 1ère demi-finale de son histoire.

3 chansons s’affrontent, par demi-finale. La procédure de vote est très longue, puisque les spectateurs sont chargés de voter par cartes postales.
Les 5 meilleures chansons de ces demi-finales, se retrouvent, donc, le 27 février, dans les studios de télévision de la SVT, et, figurez-vous, que les 5 chansons sont interprétées par un même, et simple groupe « Family Four »
 Parmi « Min sång»,«Tjärnare kärlek»,«En sång om världen»,«Heja mamma» et «Vita vidder», une seule ira représentée les couleurs Suédoises à Dublin. Et c’est «Vita vidder», qui obtient le billet pour l‘Irlande.
La Suède termine 6ème avec un total de 85 points.

 


 
  Pas moins de 10 artistes participent, le 12 février 1972, pour cette nouvelle édition du Melodifestivalen.

On y retrouve le groupe Family Four avec « Härliga sommardag », mais aussi Monica Zetterlund, et Östen Warnerbring.
Cette fois, c’est un jury de professionnel de la musique qui a la lourde tache de décider de la chanson qui ira à l’Eurovision, organisé à Edimbourg.
Avec un total de 24 points, c’est, à nouveau Family Four qui remporte l’édition de 1972, mais termine 13ème à l’Eurovision.

 

 


 

 1973 : Un groupe inconnu, fait son apparition sur la scène du Melodifestivalen, sous le nom  de « Björn, Benny, Agnetha & Anifride ». Sans le savoir, ce groupe marquera le siècle à travers leurs tubes.

 

Non, non, ne comptez pas sur moi pour savoir de qui il s’agit. Au final c’est la chanson du groupe Malta, avec « Sommar'n som aldrig säger nej », qui s’envole pour le Luxembourg. Le groupe changera de nom en « Nova » et terminera à la 5ème place, du Concours de l’Eurovision 1973, avec "You're a sommer", la version anglaise.

 


 


 

En 1974, le Melodifestivalen s’inscrit dans la durée, en proposant le même principe, que les années précédentes. 10 chansons s’affrontent, et un jury départage le gagnant.
Parmi les artistes, on retrouve la fille de Lil Babs, la première gagnante du Melodifestivalen, en 1959.
La chanson gagnante obtient 302 points, ce qui est, un score important.
La chanson se nomme « Waterloo », est, pas plus, ni moins, chantée par ABBA, le fameux groupe qui, un an, plus tôt, pointait à la 3ème place du Melodifestivalen avec « Ring Ring ».
Le groupe permettra à la Suède d’obtenir sa 1ère victoire à l’Eurovision, à Brighton, en Outre-Manche.

 

 


 

En 1975, l’artiste remportant le Melodifestivalen, représentera son pays à domicile, à Stockholm. Là, encore, 10 chansons présentées devant un jury, qui, devra voter, pour celle qui mérite la victoire. Lars Berghagen l’emporte, avec son excellente chanson « Jennie, Jennie ».
19 pays prennent part, donc, à l’Eurovision, et la Suède termine 8ème.

 

 


 
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 15:34

http://www.talky.se/blog/wp-content/uploads/2010/02/melodifestivalen.jpeg

 

Je vais vous compter la magnifique et belle histoire du Melodifestivalen. Ce programme, qui, depuis 1959, émerveille les petits comme les grands enfants,.

Il s’agit d’une des émissions les plus regardées en Suède.

En 19990, le programme a été regardé par 5 millions de Suédois, soit plus du double du nombres d’habitants, une audience qui ferait saliver n’importe quel dirigeant de chaines de télévision.

 

Officielement, le Melodifestivalen a 50 ans, mais le concept de ce programme existe depuis 1959.

 

Depuis 2002, le Melodifestivalen dure 6 semaines, avec 4 demi-finales, une seconde chance, et une finale, organisée au Globen de Stockholm, salle de concert pouvant accueillir 16.000 spectateurs en configuration concert.

 

La dernière fois, nous nous sommes arrêtés au Melodifestivalen 1963. Il est, donc, temps, de continuer la série.

Suite d’une longues grèves des artistes, en 1964, la Suède n’a pas pu organiser le programme, et donc, était absent du Concours de l’Eurovision, qui avait lieu à Copenhague, au Danemark.

En 1965, un seule et unique artiste participe à cette sélection. Il devra y  chanter 6 chansons, et des jurys régionaux, composés de simples citoyens auront  la difficile responsabilité de choisir la chanson, fait pour l’Eurovision de Naples.
Au final, c’est la chanson « Annorstädes vals » que devra chanter le chanteur d’opéra Ingvar Wixell mais, les responsables de la télévision souhaite une chanson en anglais pour qu’elle soit mieux comprise lors de l’Eurovision.
La chanson s’est, par conséquent, transformé par « Absent friend ». Elle donnera à la Suède, une 6ème place avec 10 petits points.

 

 

 

10 chansons se battent, à coup d’orchestre, pour espérer gagner le Melodifestivalen 1966. Cette fois, encore, ce sont du jurys régionaux, qui votent pour la chanson qui mérite de gagner et de porter les couleurs de son pays lors de l’Eurovision de la même année. 
Lill Lindfors & Svante Thuresson ont la préférence de celui-ci, avec la chanson « Nygammal vals ».
Les onze jurés régionaux avaient 9 points chacun à distribuer. Ils pouvaient choisir de donner 5, 3 et 1 points, respectivement pour les trois chansons du jury favorisée,6 et 3 points, pour les deux meilleures chansons, ou 9 points pour une chanson, si le jury a été unanime. Ce système de vote fut très compliqué mais cela, n’empêcha pas au duo de finir deuxième de l’Eurovision avec 16 points, ce qui redonnera de l'espoir à la Suède, pour les années précèdente.

 

 

 

 

  1967, c’est à partir de là, que le Melodifestivalen s’appelle ainsi, puisqu’avant, on lui donnait des noms provisoires tels que « Svensk Sångfinal ».
On ne change pas une formule qui gagne. Un an après cette excellente place, la Suède est, à nouveau, à la recherche de la chanson qui pourrait apporter au pays, une victoire lors de l’Eurovision.
Une seule chanson parmi les 10 du Melodifestivalen, pourra s’envoler pour Vienne, en Autriche, pour l’Eurovision. Le jury aura bien du mal à décider entre «  Som en dröm » et « En valsfan », en Suède, on aime les valses. Mais c’est Östen Warnebring, est, quoiqu’il en soit, le représentant de son pays pour Viennes, car il est l’interprète de ces deux chansons. Avec 4 points de plus que « En valsfan », c’est « Som en dröm » qui remporte ce concours avec 24 points. Mais la chanson ne permettra pas de faire gagner la Suède, puisqu’elle termine 8ème en Autriche.

 

 

  C’est à partir de l’année 1968 que la chaîne Suédoise décida de donner un coup de jeune au Melodifestivalen, en incluant des auteurs-compositeurs et interprètes, dans la veine pop, et ainsi, espérer, envoyer une bonne chanson pour l’Eurovision 1968, qui aura lieu, à Londres.
Comme les années précédentes, des jurés régionaux, devront, déterminer et décider de la chanson qui sera l’ambassadrice de la Suède pour Londres. Pour cela, 10 chansons se succèdent sur la scène du Cirkus de Stockholm. C’est, au final, Claes-Göran Hederström qui emportera « Det börjar verka kärlek, banne mej », sur les Terres Anglophones. Grâce à sa chanson d’amour, le pays termina 5ème de l’Eurovision.

 

 

 

  1969 : Même mode de sélection, et même système de vote. 10 chansons, des jurés régionaux et la même salle que les années précédentes. « Judy min vän », chanté par Tommy Körberg, part, direct, vers Madrid, pour, ensuite, finir 9ème sur 16 pays représentés. 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 21:49

Cette semaine, Europe-in-Music vous proposes un dossier sur l'ère moderne de l'Eurovision (période commencée en 1999 à Jérusalem). 

Avant 1999, tous les pays devaient chanter dans leurs propres langues, et avec un orchestre en live. 

L'Eurovision permettait de promouvoir le pays que les artistes représentaient.

Chanter dans sa langue nationale était la règle d'or de ce concours . A partir de 1978, c'est Léon Zitrone qui avait tapé du point sur la table, et reclamé un changement dans le règlement lors de l'Eurovision 1978, qui l'a présenté avec Denise Fabre au Palais des Congrès de Paris. 

Avant cette réclamation, certains pays pouvaient chanter en anglais, ce qui avait permis au groupe ABBA, de remporter l'Eurovision en 1974, pour le compte de la Suède avec "Waterloo", ou au Pays-Bas, en 1975, avec le groupe "Teach In" et "Ding Dong". 

De 1978, à 1998, les pays devaient, donc, sélectionnées une chanson dans leurs langues nationales, mais durant ces 20 ans, 8 chansons en anglais ont remportées le 1er prix , grâce à l'Irlande (1980,1987,1992,1993,1994,1996) et aussi avec les participations du Royaume-Uni (1981, et 1997)

L'Eurovision de Jérusalem, en 1999, a modernisé le concours avec la suppression de cette règle d'or et la disparition de l'orchestre live. Cela a permis de libérer de la place sur scène et de miser plus sur le côté "performance" des artistes. 

Lors de ce dernier concours du 1er Millénaire, nous avons assisté à un véritable show, avec des chorégraphies, façon "Spice Girls", et des chansons beaucoup plus adaptées pour l'époque. La preuve, deux pays étaient au coude à coude pour la victoire, l'Islande, avec Selma et sa chanson pop "All out of luck", et la Suédoise Charlotte Nilson, dont la chorégraphie restera dans les mémoires de chacun tout comme sa chevelure. C'est avec "Take me to your heaven" que la Suède bat de très peu l'Islande et obtient le droit d'organiser l'Eurovision un an plus tard.  

Les téléspectateurs avaient, par conséquent, rendez-vous à Stockholm pour le 1er concours Eurovision de ce deuxième Millénaire. La scène, cette année là, était moderne, avec des écrans qui bougeaient sur scène, des jeux de lumières partout, des chansons quasi toutes en anglais, des tenues vestimentaires très sophistiquées, des mises en scène travaillées devant 16.000 spectateurs. Pour la première fois de son histoire, le concours fut diffusé aux Etats-Unis, au Canada,au Japon et en Australie. C'est le duo folk "Olsen Brother's" qui avait gagné avec 165 points, et leur chanson "Fly on the wings of love". Personne ne se rendait compte, mais le concours allait prendre un sérieux virage à sec, et ce n'est que pour son bien. 

Suite à la victoire du Denmark, Copenhague, ville où séjourne la sirène,  accueille donc l'édition 2001. Le show eu lieu dans un stade, recouvert, exprès pour l'évènement, devant 38.000 personnes, avec autant-ou presque-des drapeaux, de tout horizon. Malgré le manque de modernité de la scène, ce fut un concours haut en couleurs. Les participants ont vite compris que la mise en scène était importante pour la décision finale et pour en mettre plein la vue. C'est un duo Estonien qui gagna le coeur du téléspectateurs avec "Everybody", un mélange de pop et de rap, surprenant.

En 2002, en 2003, l'Eurovision devient le programme le plus regardé en Europe, avec un potentiel de 200 millions de téléspectateurs. Durant les éditions 2002 (Talinn) et 2003 (Riga), les pays avaient compris l'importance d'être représentés par des artistes connus, avec une expèrience scènique. C'est pour cela, que le groupe Russe "Tatu" termina 3ème à l'Eurovision 2003, derrière la Belgique,avec une chanson en langue imaginaire et la Turquie, qui remporta l'édition 2003 avec "Every way that I Can". Ces deux éditions voient aussi accentuées le côté "show" de ce concours. 

En 2004, un changement important s'opère, avec l'arrivée de Svante Stockselius, le nouveau responsable de l'organisation, a décidé, dès 2004, d'instaurer une demi-finale, afin de répondre aux nombreuses demandes de participation. 22 pays avaient pris place pour cette première demi-finale et seuls, 10 pays avaient la possibilité d'acquérir une place pour la finale, à Istanbul. Ce 49ème concours de l'Eurovision voit participer de nouveaux pays, comme la Serbie-Monténégro, l'Albanie, la Biélorussie, Andorre, ou encore le retour de Monaco. La demi-finale fut remportée, par la Serbie-Monténégro, avec 263 points. Mais c'est l'Ukraine, qui remporta le concours, avec "Wild Dance" par Ruslana avec 280 points. A partir de ce moment, les votes géo-politiques apparaissent. En effet, les pays ex-URSS votent entre eux, les pays Scandinaves, aussi, ce qui fait que les pays, fondateurs de l'Eurovision en 1956 terminent dans le bas du classement. La France, Le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Allemagne, sont néanmoins qualifiés d'office pour la finale, suite à leur financement. Cela représente près de 60% aux coûts d'organisation. 

 Nous voilà maintenant arrivé en 2005, où le concours fête son cinquantième anniversaire. Cette année là eut lieu à Kiev, dans la capitale Ukrainienne et 2005, c'est aussi l'année où la demi-finale du jeudi fut diffusé, pour la 1ère fois sur France 4. 39 pays avaient participé à cette édition, dont la Moldavie, et la Bulgarie. Cette année marquera la victoire de la Grèce, avec "My number one" d'Héléna Paparizou, mais aussi le Big 4 (France/Royaume-Uni/Allemagne/Epagne) qui occupa les 4 dernières places du classement. L'édition de Kiev marqua aussi l'arrivée du rock dans ce concours avec "In my dreams" des Norvégiens, par exemple.


 L'Eurovision 2006 prend place au pays des Jeux Olympiques, des Dieux tout puissants. Athènes accueille,avec fierté, ce concours. 37 pays étaient candidats à la victoire, mais la victoire sera Finlandaise. Et personne ne s'attendait à la victoire du groupe de heavy métal finlandais, Lordi. A l'époque, le groupe signe même un record, celui du nombre de points, avec 292 points. L'Eurovision a bien changé, fini les ballades, et place aux musiques modernes, que quoi..En attendant, "Hard Rock Hallelujah" est en marche. 

      Suite à la victoire de Lordi, l'édition 2007 d'Helsinki, voit, donc, une augmentation des chansons à caractère rock. 41 pays participaient cette année là, dont la France, bien sûr, qui, pour la première fois avait décidé d'envoyer un groupe décalé, "L'Amour à la française" des Fatals Picards. Mais, depuis 1998, aucun pays n'avaient gagner dans sa langue nationale, et pourtant la Serbie, 1ère participation en tant que pays indépendant, remporte le concours avec une ballade "Molitva" par Marija Šerifović. 

C'est donc Belgrade, capitale de la Serbie qui a l'honneur d'organiser l'Eurovision en 2008. Et là, encore un changement important opère puisque, 2 demi-finales ont été instauré enfin de départager, au mieux, les pays. La 1ere demi-finale, est remportée, par la Grèce et la seconde par l'Ukraine. Mais, Dima Bilan et sa chanson "Believe" remporte l'édition 2008, avec 272 points. Suite à la victoire de la Russie, les pays de l'Ouest avaient réclamé le retour à un vote 50/50, 50 % d'une jury et 50 %  des votes de téléspectateurs, ce qui changera bien des choses à Moscou. Le représentant de la France, Sébastien Tellier avait scandalisé les députés du Palais Bourbon, car il chantait, en anglais à Belgrade. 

2009 : Le concours le plus cher de l'histoire, avec 30 millions d'Euros pour l'organisation, Moscou avait vu grand. Mais cette édition 2009 marque la fin des votes géo-politiques, avec le retour d'un jury, à 50 %. Ce retour a permis à la France de se classer 9ème, avec "Et s'il fallait le faire" de Patricia Kass. La Norvège, avait, comme prévu, gagner le concours, avec un nouveau record de votes, puisque Alexander Rybak a reçu 387 points, victoire à la Norvégienne. Le jury a permis aussi à l'Islande de finir 2ème, et au Royaume-Uni, de finir 5ème. 


 

Cette année, le 55ème concours avait, donc lieu, à Oslo, avait un budget de 17 millions d'euros. 23.000 spectateurs, venu de l'Europe entière, ont assisté à la victoire historique de l'Allemagne. La dernier pays de l'Ouest à avoir remporté le concours, c'était le Royaume-Uni en 1997. Et pour la première fois, le jury/public étaient d'accord sur le pays gagnant. Ce n'est pas une victoire Allemande mais une victoire du BIG 4.

 

De 23 pays, nous sommes passés à plus de 40 pays participants et 120 millions de téléspectateurs, d'une salle de 4.000 places en 1999, nous sommes passés aux 60.000 places possibles pour 2011. 

Des bookmakeurs parient des milliers sur le pays gagnant.

Des pays hors Europe diffusent le concours.

La chanson gagnante de cette édition 2010 s'est même exportée au Brésil, et les chansons se classent dans les top européens.

Et pour finir, le tube de l'été, en France, cette année, c'est "Allez Ola Olé, fini 12ème à Oslo. 

Sinon l'Eurovision est toujours ringard comme aime le dire, certains journalistes ? 

Non, il ne l'est plus. Il est moderne et est un véritable tremplin pour les artistes qui y participent. 

Des artistes célèbres y ont participé comme Olivia Newton-Jones en 1974 pour le Royaume-Uni, Abba en 1974, Céline Dion en 1988 pour la Suisse, Tatu en 2003 pour la Russie, Jonathan Cerrada, pour la France en 2004, et sans oublié Patricia Kass et Jessy Matador.

Partager cet article
Repost0